10 idées reçues sur les éditions de Karib en cyla !

giphy (3).gif

Les éditions de Karibencyla ont fêté leur 9e année. Bel âge pour une structure éditoriale, vous ne trouvez pas ? Le temps de remettre deux trois petites choses en place. Voici 10 idées petites idées reçues.

  • On ne dit pas Karib ben cyla, mais plutôt Karib en Cyla. J’ai déjà traité ce petit point de rien du tout dans un autre article : ici.
  • Nous ne sommes pas un éditeur caribéen. Même si l’un des deux gérant l’est effectivement. De même, nous ne sommes pas plus un éditeur catalan, même si l’un des deux gérants est né dans les Pyrénées-Orientales. Nous souhaitons nous adresser à tous sans aucune frontière.
  • Nous n’avons pas des locaux parisiens. Nous sommes un éditeur des Pyrénées-Orientales et les seuls à être spécialisé en jeunesse. Personnellement, je me sens chanceuse d’être à un pas de la montagne et de la mer. Je suis également ravie d’être si proche de la frontière espagnole et à un pas de celle de l’Italie. La richesse culturelle d’un département frontalier est indéniable.

giphy (4).gif

  • Nous n’avons pas de boutique physique, nous préférons de loin être présents en librairie. Même si les temps sont durs, et qu’internet prend de la place, n’hésitez surtout pas à demander nos livres chez votre libraire préféré. Et si vous ne nous trouvez pas, nous possédons quand même une boutique en ligne.
  • Ce n’est pas parce que l’on est un éditeur implanté dans une région qu’on propose des livres « régionalistes ». Notre catalogue est interculturel et s’adresse à tout le monde.
  • Oui, nous avons une collection de conte de fées et non, nous ne faisons pas que cela. Nous proposons des histoires drôles « Patatra la p’tite sorcière », des romans d’aventures et des légendes.
  • Une idée reçue plus générale : La littérature jeunesse n’est pas que pour les enfants. Elle s’adresse également à tous ceux qui aiment lire des ouvrages illustrés. Elle est un lieu de liberté, de fantaisie et d’évasion que décrit très bien M. Tolkien dans son livre Faërie  :

« L’association des enfants aux contes de fées est un accident de notre histoire domestique. […] Ils s’y trouvent associés : naturellement, du fait que les enfants sont humains et que les contes de fées répondent à un goût humain naturel. […] Mais les contes de fées offrent aussi, à un degré ou sur un mode particuliers, les choses suivantes : la Fantaisie, le Rétablissement, l’Évasion, la Consolation, toutes choses dont les enfants ont moins besoin, en règle générale, que les personnes plus âgées. »

  • Encore une idée reçue générale que j’entends régulièrement : « les livres jeunesse coûtent cher et sont trop vite lus ! » Comme le dit souvent un éditeur que j’aime bien « Les pizzas coûtent cher, sont vite avalées, mais elles, on ne peut pas les relire. » Oui, un livre jeunesse coûte cher pour 30 à 40 pages, mais sachez qu’il coûte aussi plus cher à la fabrication qu’un roman, car ce sont des livres tout en couleur sur du papier épais. La marge des éditeurs jeunesse et assez maigre par rapport aux éditeurs de romans. Mais pensez à la valeur ajoutée que nous proposons :  vos enfants vont réclamer nos livres tous les soirs, ce sera un moment inoubliable pour lui et pour vous ! Pensez-y ! Le livre est un meilleur investissement qu’une pizza !

giphy (6).gif

  • Nous ne sommes pas des imprimeurs. En effet, beaucoup d’auteurs nous contactent avec des projets qu’ils souhaitent faire imprimer et ne comprennent pas qu’on leur réponde non. En effet, le travail d’un éditeur et de faire une sélection de projets qui va venir enrichir son catalogue dans le respect de sa ligne éditoriale. Produire tout et n’importe quoi peut discréditer un catalogue. Nous tenons fermement à l’identité de notre maison d’édition et chaque nouveau livre doit s’inscrire dans la ligne éditoriale mise en place.

giphy.gif

  • « Vous devez gagner beaucoup d’argent ! » Cette dernière idée reçue me fait souvent sourire. On pourrait le croire, mais hélas, ce métier est à classer dans les métiers passion. On investit beaucoup de nous-mêmes en sachant que nous ne serons jamais rémunérés à la hauteur de notre engagement.

J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair, à la fois sur les éditions de Karib en cyla et sur la littérature jeunesse en général. J’espère aussi ne pas avoir froissé les amateurs de pizza !

Bonne lecture à tous et si vous avez des questions à poser, n’hésitez pas à me laisser un commentaire sous cet article !

Si vous avez d’autres questions sur notre maison d’édition ou sur le métier d’éditeur, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire et à découvrir nos ouvrages !

Une réflexion sur “10 idées reçues sur les éditions de Karib en cyla !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s